SPACE CADET 

(en développement)   

Long métrage d'animation | Drame | 80 minutes

Courts métrages (7 x 10') + Expérience web + Installation interactive immersive + spectacle musical

Inspiré du livre et de la trame sonore de Kid Koala

Scénario Mylène Chollet

Réalisation Éric San (Kid Koala)

Storyboardiste et directrice artistique Lillian Chan

Productrice associée Ryhna Thompson

Productrices Ginette Petit et Nathalie Bissonnette

SYNOPSIS

D’aussi loin qu’elle se souvienne, GIRL n’a toujours rêvé que d’une chose : réussir ses études d’astronaute et partir trouver sa place parmi les étoiles.

D’aussi loin qu’il se souvienne, ROBOT n’a quant à lui toujours eu qu’une mission : aider la jeune orpheline à réaliser son rêve.

Mais lorsqu’après des années de travail acharné GIRL part enfin à la conquête d’un destin longuement mûri, ROBOT reste seul dans le sillage de son absence… et bientôt les deux amis seront pour la première fois confrontés aux prix de leurs rêves.

Fable musicale sur la mémoire et le destin, Space Cadet raconte la touchante histoire d’une orpheline ambitieuse et de son tuteur nostalgique alors que tous deux découvrent, puis acceptent, leur place dans l’univers.

Kid Koala

 

Kid Koala est un « turntablist » canadien né à Vancouver en 1974, de son vrai nom Eric San.
Après quelques années de leçons de piano, il découvre le scratch au début de l'adolescence. Il déménage ensuite à Montréal, et devient DJ dans des boîtes de nuit. En 1995, lors d'une tournée en Amérique du Nord, il se fait remarquer par Jonathon More, patron du label Ninja Tune et l'un des musiciens du duo Coldcut. Il signe chez eux et y sort quelques EP et remix.
En 1998, il rejoint le groupe de Money Mark lors de sa tournée avec les Beastie Boys pour leur album Hello Nasty.
En 2000, il sort son premier album, Carpal Tunnel Syndrome, sur Ninja Tune, et forme le groupe temporaire Deltron 3030 avec Del tha Funkee Homosapien et Dan the Automator pour un album éponyme. Il collabore par la suite à d'autres projets de Dan the Automator : Gorillaz, ainsi qu'avec Mike Patton dans Lovage, et plus personnellement avec lui dans Peeping Tom. En 2003, il publie une bande dessinée de 350 pages, puis il sort son deuxième album, Some of My Best Friends Are DJs .
Kid Koala construit ses morceaux à partir d'éléments totalement opposés, comme des cris de koala, du blues, du jazz, de l'harmonica, etc.

BANDE-ANNONCE