À PROPOS 

Nathalie Bissonnette

Scénariste, réalisatrice et

productrice exécutive

 

De l’administration à la publicité, en passant par la scène théâtrale, le parcours de Nathalie Bissonnette est le juste reflet de sa personnalité, riche et éclectique. Elle devient productrice exécutive en 2004 pour Les Films OUTSIDERS et s’épanouit pleinement au développement de nombreux projets cinématographiques et télévisuels, pour lesquels elle se passionne et se dévoue entièrement.

 

nathalie@outsidersfilms.com

EN DÉTAILS

 

Après une formation en administration, elle évolue dans le domaine de la publicité de 1987 à 1992, où elle travaille, entre autres, au sein des agences Young & Rubicam et Cossette comme chargée de projets. Son chemin la conduit ensuite vers l’univers du théâtre grâce auquel elle s’envole vers les États-Unis et l’Europe. Après avoir collaboré à divers projets, elle signe la mise en scène d’une production théâtrale A Streetcar named Desire, montée et présentée à New York.

 

C’est en 2001 que Nathalie Bissonnette revient en terre québécoise, à Montréal, où elle s’attèle à la refonte du site internet du Musée J. Armand Bombardier. Elle se retrouve alors en charge à la fois de la production et de la direction artistique de cet ambitieux projet. De cette expérience enrichissante, naît en 2004 son premier projet documentaire, Bombardier: sur les sentiers de ma famille, qu’elle réalise, coscénarise et coproduit avec son associée Ginette Petit. Un documentaire intimiste et largement remarqué, retraçant la vie et la carrière de son grand-père, Joseph-Armand Bombardier, et l’entrepreneur Laurent Beaudoin, tous deux bâtisseurs d’exception. Le film est présenté aux Grands Reportages de Radio-Canada et diffusé sur les ondes de RDI. Un projet qui vaudra aux deux femmes, devenues partenaires, la chance de travailler ensemble sur plusieurs projets innovants en lien avec les musées et les corporations du secteur de l’aviation. C’est le début d’une belle collaboration entre Nathalie Bissonnette et Ginette Petit qui s’amorce. 

 

Elles conçoivent également une expérience multidisciplinaire pour Bombardier Aéronautique, une mise en lumière sur l’histoire de l’aviation, avec une emphase sur l’évolution de Bombardier au Québec avant et après son explosion sur les marchés internationaux. Une initiative qui sera déployée à travers le monde dans le but de sensibiliser et accroître la motivation des employés des usines de la multinationale Bombardier.

 

Elles sont aussi invitées à travailler avec Moment Factory pour la scénarisation de la salle multimédia du Musée de l’Innovation J. Armand Bombardier, qui dresse un parcours immersif de l’histoire de Bombardier.

 

Son audace et sa sensibilité ont permis, entre autres, à Nathalie Bissonnette de devenir l’archiviste en chef de la famille Bombardier. Véritable experte pour rendre hommage à ceux qui ont marqué son histoire, elle a su mettre en valeur des personnes-clé, telles que: André Bombardier, Jean-Louis Fontaine ou Laurent Beaudouin.

 

En 2012, les deux partenaires et amies produisent Le vieil âge et le rire du grand cinéaste Fernand Dansereau. Un documentaire touchant sur l’expérience de vieillir qui remporte le Prix du public aux Rendez-vous du Cinéma Québécois et tient l’affiche au Cinéma Beaubien durant six semaines avant de remporter le Prix Coup de Cœur de l’APCQ (Association des Propriétaires de Cinémas du Québec) en janvier 2013.

En parallèle de ce succès, Nathalie Bissonnette et Ginette Petit acquièrent les droits de quatre œuvres. Ça sent la coupe, roman de Matthieu Simard, scénarisé par l’auteur et réalisé par Patrice Sauvé; Il pleuvait des oiseaux, roman de Jocelyne Saucier, scénarisé et réalisé par Louise Archambault. Un projet d’animation s’ajoute également à la liste des productions passionnantes auxquelles elles se consacrent, Space Cadet, tiré du conte musical illustré de Kid Koala (Éric San), réalisé par ce dernier et scénarisé par Mylène Chollet. Plus récemment, les deux femmes acquièrent les droits de diffusion au Canada du documentaire Des nouvelles du Cosmos. Un récit captivant au cœur des pensées saisissantes d’une jeune autiste non-verbale.

 

Mais ce n’est pas tout! Fin 2015, deux documentaires prennent l’affiche et connaissent un succès enviable auprès du public. D’un côté, Le pays qui dit NON, réalisé par la documentariste aguerrie Hélène Pichette. De l’autre, Hôtel La Louisiane, réalisé à Paris par Michel La Veaux et projeté dans plusieurs cinémas d’ici et d’Europe, se voit décerner le Prix Communications et Société de la 38ème édition du Festival du Cinéma International en Abitibi Témiscamingue.

 

Le 24 février 2017, Ça sent la coupe (distribué par Les Films Séville) prend l’affiche partout au Québec et ouvre même les Rendez-vous du Cinéma Québécois, tandis qu’en juillet 2018, démarre le tournage de Il pleuvait des oiseaux, long métrage tourné entièrement en région. Sa première sortie commerciale aura lieu le 13 septembre 2019.

 

Nathalie Bissonnette est connue également pour sa généreuse implication au sein du FIFA dont elle a été membre du conseil d’administration durant plusieurs années. Depuis quelques années, elle siège sur le conseil d’administration de la Fondation J. Armand Bombardier et a même suivi la formation au programme de perfectionnement des administrateurs de la Rothman School of Management de l’Université de Toronto et Institut des Cadres de McGill afin de bien combler le poste d’administrateur qui lui était confié.

 

Aujourd’hui responsable du développement d’affaires des Films Outsiders, elle continue d’entretenir avec passion son intérêt pour les cinématographies émergentes et les nouvelles technologies, et reste à l’affût de tout ce qui peut l’amener à développer des partenariats avec des marchés peu convoités du domaine culturel.

 

Enfin, Nathalie Bissonnette scénarise et réalise son nouveau long métrage documentaire, Il était une fois… moi - toi - nous. Un projet ambitieux qui tentera de répondre à la question: Et si on avait trouvé l’une des clés du « connais-toi toi-même » de Socrate, ne serions-nous pas en mesure de vivre dans un monde plus heureux ?